Bonjour à tous,

Cette semaine, je vais vous parler de mes premiers mois d’entraînement. J’espère que cela aidera les gens à prendre un bon départ en Chine !

Comme je l’avais dit dans le précédent article , je suis arrivé à Dengfeng et j’ai dès lors commencé mes premières journées d’entraînement dans une très grande académie de kung-fu ! (comment je suis venu en chine)

Nous commencions à nous entraîner tous les matins à 5 h 30, habituellement nous courions pour faire de l’exercice physique.

7 heures, le petit-déjeuner. Au début, c’était difficile, leur petit-déjeuner était très différent du nôtre en France.J’avais l’habitude de boire du chocolat et de manger du pain, mais à l’école, le petit-déjeuner ne comportait que des légumes et des soupes bizarres. Il m’aura fallu un bon moment pour m’y adapter

8h30 il était temps pour la prochaine formation d’avoir lieu jusqu’à 11h30 et le déjeuner.Nous nous reposions dans l’après-midi et à 15 heures, nous reprenions l’entraînement jusqu’à 17h30 pour le dîner.

18h30 c’était le dernier entraînement de la journée jusqu’à 20h30. Puis nous pouvions nous reposer.

Tel était le programme tous les jours, sauf le dimanche, notre jour de repos.

Quand je suis arrivé, j’ai choisi de recommencer depuis le début, retravailler les premières bases, et cela même si j’avais pratiqué les arts martiaux pendant une dizaine d’années en France, sachant que c’était très différent, ici, en Chine.
Je voulais être traité comme un élève chinois et pouvoir consolider mes bases.
Je me souviens encore quand les autres étudiants me demandaient depuis combien de temps je pratique, je répondais toujours : » je commence tout juste , seulement depuis quelques jours… »

J’ai choisi d’oublier tout ce que j’avais appris auparavant pour étudier à leur manière.
C’était un bon choix car j’ai pu corriger tant de techniques basiques que je ne faisais pas très bien et en apprendre tous les détails….

Chaque jour, nous pratiquions des Ji Ben Gong (exercices basiques) , des étirements et du renforcement physique. Il arrivait de temps en temps qu’on travaille aussi des taos basiques.

Depuis que je suis enfant, j’ai toujours entendu dire qu’il était impossible de s’entraîner, physiquement, comme eux, que le corps ne pouvait pas suivre… En fait, ce n’est pas le cas. Bien sûr, le premier mois a été difficile et je pensais que tout mon corps allait se briser, mais après un certain temps, nous nous habituons et cela devient une routine quotidienne.

Ainsi, pour toutes les personnes qui ont peur de ne pas pouvoir tenir physiquement, rassurez vous, ce n’est pas la chose la plus importante et tout le monde peut le faire ( dans notre nouvelle école c’est un point important pour nous, nous souhaitons que chacun évolue à son propre rythme qu’importe sa condition physique )

La partie la plus difficile est de faire tous les jours les mêmes choses, les mêmes mouvements, 8 heures par jour … L’entraînement devient comme un véritable travail, c’est donc plus difficile psychologiquement ( ce sont les anciennes méthodes utilisées dans la plupart des grandes académies. Avec du recul, et de mon point de vue, cela ne fonctionne que quand vous voulez passer de nombreuses années dans de grandes académies de kung-fu et ce n’est pas la façon la plus optimale pour progresser et améliorer ses connaissances )

C’est l’une des raisons pour lesquelles nous voulions ouvrir notre propre école avec de nouvelles méthodes d’enseignements. Nous souhaitons proposer à tout le monde d’apprendre plus de choses variées afin que vous puissiez les utiliser pour améliorer vos compétences (internes, externes, combat, technique… tout est lié). C’est en les réunissant que l’on progresse encore plus.
En repartant de vos acquis, vous pouvez apprendre plus vite, avoir la possibilité d’approfondir vos notions, car faire le même mouvement tous les jours sans explication n’est pas la meilleure façon d’améliorer votre niveau…
Nous voulons que tout le monde puisse progresser (chinois et étrangers ensemble) plus rapidement sans que cela soit nécessaire de rester 10 ans ici, c’est l’un de nos grands défis dans cette nouvelle école!

Reprenons notre histoire, nous nous entrainions durement tous les jours et étant le seul étranger de l’école, beaucoup de regards étaient fixés sur moi. Je voulais donc faire de mon mieux, ne jamais manquer l’entraînement, je continuais même à m’entraîner pendant le repos… Je réalisais enfin mon rêve, il fallait que je donne tout !

En ce qui concerne la vie quotidienne, j’étais vraiment surpris parce que les Chinois étaient très amicaux avec moi, même si je ne parlais pas bien chinois, ils essayaient toujours de discuter et si on ne se comprenait pas,, ils utilisaient leurs mains pour tenter d’expliquer, cela a créé beaucoup de moments étranges et drôles.
Mes camarades de classes, colocataires… m’invitaient souvent à jouer au jeu de cartes chinois, au football, au basket-ball …
J’acceptais toujours et j’essayais de parler uniquement avec eux en chinois …
En fait, j’essayais de leur ressembler même s’il y avait parfois des choses que je n’aurais jamais pensé faire en France, que ce n’était pas la meilleure façon de le faire, ou que certaines choses n’étaient pas correctes dans notre culture…
J’étais en chine et par respect, je me devais de tout faire comme eux et à leurs façons.
Cela m’a permis de très vite m’intégrer et il ne me voyait plus comme un étudiant étranger.
Mon chinois s’est également très vite amélioré. En quelques mois à peine, j’ai pu parler couramment.
( Alors bien sûr maintenant, j’essaie d’améliorer les choses ici, à ma manière et apporter une touche de pédagogie occidentale… mais c’est un très bon conseil pour les personnes qui arrivent en Chine, n’ayez pas peur de faire les choses différemment, échanger et partager avec les locaux… Ce sont les meilleurs moyens d’améliorer votre chinois et de vous intégrer )

   

Quelques mois plus tard, le directeur de l’école m’a invité à prendre le thé. Nous avons discuté de ma progression et de la vie quotidienne… Il m’a alors proposé de rejoindre leur équipe de spectacle/démonstration. C’était tellement incroyable pour moi que je n’aurais jamais imaginé, même dans mes rêves les plus fous, avoir une telle opportunité en venant en chine.

J’ai bien sûr accepté et la semaine suivante, j’ai rejoint leur seconde équipe du « Shaolin zen music ritual show « .
J’ai découvert beaucoup de choses incroyables et différentes en leur compagnie mais ceci est une autre histoire pour un autre article !!